jardinage jardin terre

Comment trouver un métier dans le secteur du jardinage ?

Vous adorez les plantes ? Vous souhaitez travailler en extérieur ? Le métier d’un jardinier paysagiste est une bonne alternative ! À vous la création d’espaces verts, de murs végétalisés, de fontaines… Suivez ce guide !

Jardinage : en quoi consiste ce métier ?

Le jardinier réalise une multitude de travaux qui varient selon les saisons, de la réalisation du sol jusqu’au changement de la plantation en fin de cycle.

Il est chargé des semis et doit comprendre les caractéristiques de la contrainte saisonnière et les végétaux. Il effectue l’engazonnement de la surface destinée à la pelouse, dont il garantit son entretien (tonte, passage du rouleau…).

Au-delà des labours de surface, le professionnel fabrique des parterres puis trace des allées. Il assure ainsi les travaux de maintenance : dallage, terrassement, petite maçonnerie…

Le travail d’un jardinier consiste aussi à tailler les arbustes et à évacuer tous les déchets verts (feuilles mortes, herbes coupées…). Dans certains cas, il s’occupe du débroussaillage lors du défrichement d’une nouvelle surface.

Le jardinier a la responsabilité d’entretenir des équipements et outils qu’il utilise : petit tracteur, tondeuse à moteur, aspirateur à feuilles… Ces machines sont souvent très bruyantes, et une production auditive est alors indispensable !

Il peut être salarié d’une entreprise (travaux paysagers, jardinerie). Ses horaires sont réguliers, et le jardinier a la possibilité de louer ses services à un particulier. Quel que soit son supérieur, il travaille en plein air, sous le soleil ou les intempéries.

main terre jardinage

Un secteur en pleine expansion

Le secteur du paysage propose de nombreuses opportunités. On compte plus de 15 000 embauches chaque année. La demande en professionnels continue à évoluer chez les particuliers, dans le paysage d’intérieur ou dans l’entretien.

Vous pouvez travailler pour le secteur privé (entreprise de paysage) ou public (collectivité locale). Cependant, ces domaines ne proposent pas la même liberté. Le meilleur moyen est de travailler chez les particuliers, car le métier est plus diversifié que l’accomplissement d’une place publique.

Quelle formation pour devenir un paysagiste professionnel ?

Chacun peut aujourd’hui se déclarer paysagiste. Pourtant, il est recommandé d’obtenir un diplôme reconnu afin d’intégrer des entreprises ou des collectivités locales. Il existe différents parcours comme le BEPA (ou brevet d’études professionnelles agricoles). Vous pouvez ensuite passer votre bac (spécialité travaux paysagers), avant de suivre un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole). À partir d’un bac+2, vous pouvez vous orienter vers une formation spécifique pour devenir paysagiste DPLG (diplômé par le gouvernement). Enfin, si le paysagiste veut conduire des engins motorisés (plateforme élévatrice, tracteurs, grues auxiliaires…), il devra passer des CACES.

Vous cherchez un emploi dans l’Eure et ses environs ? Vous voulez travailler dans le domaine du jardinage ? Ce métier est actuellement disponible dans le département de la région Normandie.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.